Partagez|

Une lettre. [Ft. Georges de Bourbon.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Messages : 16
Date d'inscription : 29/07/2017

MessageSujet: Une lettre. [Ft. Georges de Bourbon.] Ven 11 Aoû - 22:05

«Une Lettre »


Feat : Georges de Bourbon
Quel bon usage que de se servir du malice pour rendre sa vie plus goûteuse et plus excitante !

Rien d'étonnant sortant de l'esprit de la jeune blonde, née d'une famille rêvée. La Princesse de France, jolie comme un cœur mais peste à ses heures perdues. A quoi bon être une princesse si on ne peut pas faire ce qu'on veut ? La jeune femme se nourrissait de la jalousie des femmes de la cour face à ses cheveux détachés étant donné qu'il était interdit de se les défaire entièrement en dehors de l'intimité, seulement la question ne se pose pas lorsqu'on est une princesse. Elle se nourrissait aussi des ragots qu'elle se plaisait a déformer pour son propre amusement mais surtout de la langue bien pendante des hommes de la cour, les yeux souvent penchés sur ses parcelles de peaux trop montrées. Pour rien au monde Aliénor de Bourbon changerait sa vie pour celle d'une autre !

Du moins pour l'instant...

Déambulant machinalement dans les couloirs de Versailles à l’afflux de toutes rumeurs ou nouvelles de la journée, la dauphine fut vite comblée en voyant le messager de son père se diriger vers ses appartements. Un léger sourire sur le coin des lèvres, la blondinette se présenta en face du messager tout en papillonnant des yeux dans l'espoir d'user joyeusement de ses charmes afin de s'emparer de la missive. Voyant le jeune valet hésitant et presque apeuré, la malicieuse plongea son regard dans le sien, passant ses mains le long de son corps dans le but de se rendre alléchante et dominatrice l'espace d'un court instant. Le jeune homme n''hésita plus, déstabilisé et lui tendit la lettre avant de s'enfuir sur les éclats de rire d'Aliénor.

Fière de ses enfantillages, elle se dirigea vers les portes de la chambre de son père et sans même attendre une réponse quelconque des gardes restés plantés là, elle anticipa :

Je viens voir mon père, je vous donne l'ordre de m'ouvrir les portes !

Et tout en dictant son ordre elle n'attendit pas après eux pour les ouvrir elle-même. Sans prêter attention aux occupations de son cher père, elle s'empressa de déballer son sac de choses à dire.

Bonjour à vous, père. J'ai ici une lettre fraîchement arrivée d'un certain Jean de Mont Aigu que j'ai préférai vous ramener d'entre mes mains royales.

Toujours dans l'ironie elle s'affala sur le premier fauteuil qui se présentait à elle dans l'impatience de sa réponse.

   
014 © Lunay's invention
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lacoursdesmiracles.forumactif.com

Une lettre. [Ft. Georges de Bourbon.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lettre d'amour de George Sand à Michel de Bourges
» LETTRES DE GEORGES SAND
» Lettre ouverte à M. Haddaoui et à qui de droit
» F901 Georges Lecointe (ex HMCS Wallaceburg)
» petite lettre au père noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cours de Miracles :: Appartements du Roi-